Régionaux, première analyse

Ce week-end avaient lieu les 3 premiers championnats régionaux à travers le monde… Ceux-ci dureront jusque février (voire mars pour les retardataires). Or les résultats sont intéressants à regarder : ce sont les premiers gros tournois depuis les derniers championnats nationaux, mais également depuis l’officialisation de la dernière version des règles, qui avait pour but avoué et attendu d’en finir avec une méta compétitive bloquée à quelques decks. Résultats, puis analyse.

Texas (USA)

  • 1er: eSabine/eEzra
  • 2ème: eQuiGon/eKanan
  • Top4: eCiena/eBala/Nightsister
  • Top4: eCiena/eBala/Nightsister
  • Top8: eKylo2/FN-2199
  • Top8: eQuiGon/eKanan
  • Top8: ePalpatine
  • Top8: eQuiGon/eKanan

Michigan (USA)

  • 1er: eKylo2/BabyVader
  • 2ème: eQuiGon/eKanan
  • Top4: eSabine/eEzra
  • Top4: eQuiGon/eKanan
  • Top8: eCiena/eBala/Nightsister
  • Top8: ePoe2/Kanan
  • Top8: eVader/Magnaguard
  • Top8: eQuiGon/eKanan

New South Wales (Australie)

  • 1er: eRey2/ePoe2
  • 2ème: eKylo2/Grevious
  • Top4: eQuiGon/eKanan
  • Top4: eRey2/ePoe2
  • Top8: eCiena/eBala/Nightsister
  • Top8: eCiena/eBala/Nightsister
  • Top8: ePhasma/Stormtrooper/Guavian
  • Top8: eQuiGon/eKanan

 

Représentation majoritaire

Sur 24 decks, deux decks occupent à eux seuls + de la moitié des places, à savoir eQuiGon/eKanan, 8 fois, et eCiena/eBalatik/Soeur de la nuit, 5 fois. Ce dernier étant surnommé Rainbow five, en référence à ses 5 dés pour 3 couleurs. Pourtant, aucun de ces deux decks n’occupe une première place. Ils sont donc loin d’être imbattables. La force de l’eQuiGon/eKanan réside dans sa versatilité entre l’attaque et la défense, les boucliers de Qui-Gon pouvant offrir au choix un jeu défensif ou offensif. Kanan représente pour lui un excellent support, offrant deux dés de personnages allant pouvoir être joués « gratuitement » (en terme d’action). Le Rainbow five est devenu un deck classique, joué auparavant en version Rainbow nines avec un FN-2199. Il est lui typé offensif, le but étant de faire le plus de dégâts le plus rapidement possible, sachant que Balatik s’activera une fois de plus lorsqu’un personnage adverse sera vaincu.

 

Diversité… oui et non

L’autre moitié représente des combinaisons diverses. Cependant, on ne retrouve pratiquement que du « dégât rapide », avec des personnage comme Kylo (version starter 2 joueurs), Sabine, Darth Vader… Le vainqueur Australien faisant évidemment exception. La combinaison eRey/ePoe (tous deux issus du starter 2 joueurs, et en ce sens surnommé R2-P2) n’est pas agressive de base – toute proportion gardée en comparaison aux autres combinaisons, évidemment. Elle ne le devient qu’après quelques upgrades, ce qui ne l’a pas empêché de finir 1er. Un Papatine solo se glisse également dans les 24 decks. 😍

 

Défausse ou contrôle?

Aucun deck défausse? Ou contrôle? Non. Pourtant je suis sûr qu’il y a de la place pour eux dans les tops des futurs championnats régionaux. Mais le fait est que ces decks demandent plus de maîtrise. Destiny étant un jeu ou toute erreur peut se payer très cher, faire parvenir un tel deck à ce niveau de la compétition demande + d’entraînement qu’une partie de temps en temps. Les decks mentionnés avant me semblent par contre plus simple à jouer. Sans enlever aucun mérite aux joueurs de ces tops, il est selon moi plus facile de se contenter d’un Qui-Gon avec 2 Sabre laser Shoto plutôt que d’essayer de survivre assez longtemps avec un Général Rieekan. Seuls les prochains championnats régionaux nous diront si des joueurs se laissent tenter par des aventures plus risquées.

Aucun deck support non plus? Étonnamment non… Alors que ces decks ont montré leur supériorité sur la précédente meta, sans être affectés par les derniers changements, il est étonnant de ne pas en voir du tout ici. Mais le fait est que nous n’avons que les tops… Sur des tournois d’au moins 50 personnes. Donc difficile à dire si il y en avait peu ou si ils n’ont juste pas fait le poids… Il faudra voir sur les prochaines semaines ce que vont réserver les championnats suivants.

Nos régionaux?

Pour les francophones, la saison débute en janvier. Dans ce qui a déjà été annoncé, le 6 à Montpellier, le 7 à Nantes, le 14 à Charleroi (Belgique), le 27 à Creil. En février, rendez-vous les 3/4 à Brest, le 11 à Toulouse et le 18 à Mons (Belgique). Quelques dates doivent encore être annoncées, notamment à Paris et à la Réunion. N’hésitez pas à suivre le forum français dédié à Destiny pour de plus amples informations : http://starwarsdestinyfr.forumactif.com

Conclusion

Vu le retard annoncé pour la prochaine édition (fin janvier en VO?), les premiers régionaux mentionnés, si pas tous, auront lieu avec les cartes éditions actuelles, sans nouveautés. Or on a pu le voir ici, même si ce début de meta est fortement limité à un même type de deck, il est accessible à tous… Aucun deck n’est imbattable, et beaucoup de place a été faite pour de nouvelles surprises. Je suis sûr qu’un deck un peu ancien, tel un eAnakin/eKylo (première version), mis à jours avec quelques communes/uncos récentes peut encore tenir la route. J’entends par là se défendre jusque dans le top… La porte est donc ouverte à tous les joueurs occasionnels. N’hésitez pas à tenter l’aventure. Ces événements ne sont pas aussi stressant qu’il n’y parait, en tout cas pas avant la dernière ronde (selon votre score). Abordez-les sans craintes, avec une combinaison simple avec laquelle vous vous sentez à l’aise et capable d’envoyer du dégât.

C’est souvent un niveau de compétition très enrichissant. Car on apprend aussi de ses erreurs, et c’est souvent dans ce genre de tournoi qu’on les paie cash… Et qu’on s’en rappelle longtemps. 😇

Jonathan

Je souhaitais depuis plusieurs années retrouver un jeu "à tournoi", comme à la grande époque de Decipher. Sans être du même niveau, Star Wars Destiny remplit aujourd'hui ce rôle dans mes hobbys...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.